Femme enceinte

L'insémination naturelle est le terme utilisé lorsqu'un homme et une femme ont un rapport sexuel dans le but de concevoir un bébé, à la différence de l'insémination artificielle qui utilise du sperme congelé, et de l'insémination artisanale qui utilise une pipette ou une seringue. En France, seuls des centres médicaux agréés peuvent effectuer l'insémination artificielle. La méthode naturelle, sans intervention médicale, peut être pratiquée librement. Elle est également réputée être la méthode la plus efficace. On parle aussi d'insémination semi-naturelle lorsque le rapport sexuel n'a lieu que pendant l'éjaculation.

Pourquoi meilleure que l'insémination artificielle ?

Certains couples éprouvent des difficultés à concevoir un enfant lorsque l'homme a un nombre trop faible de spermatozoïdes, qu'il est stérile ou qu'il a une maladie génétique qui risque d'être transmise. Les couples lesbiens et les femmes célibataires doivent aussi utiliser une méthode d'insémination pour avoir un enfant.

Une méthode connue utilisée par les femmes est le don de sperme pratiqué dans une clinique. Le personnel médical congèle du sperme d'un donneur anonyme. Lorsqu'une insémination doit avoir lieu, le sperme est décongelé puis mis dans l'utérus de la femme en utilisant un cathéter. La femme ne reçoit aucune information sur le donneur. Ni la couleur de ses yeux et de ses cheveux, ni sa taille, ni son poids. Les traits de caractère, l'intelligence et le milieu social du géniteur resteront également un mystère. Il est aussi admis que le sperme décongelé ne fonctionne pas aussi bien que le sperme frais : plusieurs procédures peuvent être nécessaires pour assurer une grossesse. Or, le coût financier est d'environ 450 € par tentative. Il existe aussi des forfaits, par exemple de 1500 €.

Si la future mère ne veut pas prendre le risque d'utiliser des spermatozoïdes congelés, ou n'aime pas l'idée de concevoir un enfant dans l'atmosphère d'une clinique médicale avec un donneur inconnu, l'insémination naturelle à travers une relation sexuelle est une bonne option, gratuite et efficace.

Et les maladies ?

Plus vous aurez de tests et plus vous vous protégerez. Vous devriez faire tous les deux un test sanguin de dépistage des MST (HIV, Hépatite B et C, chlamydia, syphilis). Le donneur devrait aussi indiquer son groupe sanguin car en cas d'incompatibilité de rhésus, une surveillance médicale accrue sera nécessaire pendant la grossesse. Enfin, une analyse du sperme peut aussi vous assurer que le sperme du donneur est fertile.

Peut-on utiliser n'importe quelle position ?

Bien que toutes les positions puissent entraîner une grossesse, celles où la femme est debout ou assise sur l'homme sont moins couronnées de succès. Le sperme peut s'échapper du vagin et il en résulte donc moins de spermatozoïdes dans le col de l'utérus.

Il semble qu'il est préférable d'opter pour la position du missionnaire ou ses variantes afin d'avoir les meilleures chances. La levrette permet aussi une pénétration plus profonde et donc d'envoyer le sperme près du col de l'utérus. Il est recommandé que la femme attende au moins une vingtaine de minutes après le rapport avant de se lever.

Mais ne vous inquiétez pas trop pour cela et choisissez surtout une position qui vous est confortable pour vous détendre et vous sentir bien.

Quand est-ce le meilleur moment ?

Le meilleur moment pour l'insémination naturelle est la veille de l'ovulation. L'ovule ne sera prêt pour une fécondation que pendant 12 à 24 heures alors que les spermatozoïdes peuvent survivre 3 à 5 jours. C'est ce que l'on appelle le pic de fécondité.

Il existe des symptômes qui peuvent donner quelques indices comme un gonflement de la poitrine, des crampes d'estomac, un désir accru de sexe, une augmentation de la température corporelle et de l'épaisseur du mucus cervical. Quand la femme connait son cycle menstruel, il est facile de calculer le meilleur moment : l'ovulation a lieu au 14ème jour d'un cycle de 28 jours, ou 14 jours avant les règles pour un cycle plus court ou plus long.

Y a-t-il des risques avec l'insémination naturelle ?

Si vous avez fait tous les tests nécessaires et connaissez la personne, les risques sont minimes. Cependant, si vous êtes en couple, vous pourriez avoir un sentiment de culpabilité envers votre partenaire si vous viviez cela comme un acte d'infidélité. Par conséquent, il est très important que vous et votre partenaire discutiez en profondeur et acceptiez tous les deux qu'il ne s'agit que d'une méthode pour tomber enceinte.

Vous devriez également faire connaissance avec la personne avant l'insémination pour vous sentir plus à l'aise. Discutez de la façon dont vous procéderez, du lieu... Si vous hésitez, reportez à plus tard ou cherchez quelqu'un d'autre.

Publié le | 8976 vues

Connexion